Chronique CD: Steel Panther “All You Can Eat”

Steel-Panther-All-You-Can-Eat-cover

Ce groupe n’a cessé de susciter la polémique, pour leurs détracteurs, leur projet n’étant qu’une vaste fumisterie … Avec cette troisième galette arrive l’heure de la maturité. Pour ma part, cette formation a le mérite d’avoir su à merveille digérer les diverses influences de la scène Glam des eighties : En effet, dans leur musique, leur look ainsi que leur jeu de scène, on retrouve tour à tour du Mötley Crüe, du Bon Jovi, du Guns’N’Roses, mais également du Van Halen ! Ce cocktail enthousiasmant confirme qu’en 2014, on peut encore faire quelque chose de frais avec des « vieilleries » !

De surcroit, leur sujet de prédilection est très grivois (autobiographique, affirment-ils !), ce qui n’est pas pour me déplaire ! Ils sont en passe de pouvoir s’assoir sur le trône du Hair Metal de ce nouveau siècle !
Ils ne se prennent absolument pas au sérieux, et tout est prétexte à la déconne, mais font leur affaire très sérieusement ! J’ai hâte de les voir sur scène tant l’écoute de leur œuvre est jouissive ! (Nico)
(Extrait Newsletter # 21, juillet / août 2014)

Chronique CD: « This Is Your Life » – Ronnie James Dio / Various Artists

Ronnie-James-Dio--This-Is-Your-Life-album-cover

Etant un grand fan du petit bonhomme par la taille, mais immense dans son talent, je suis particulièrement heureux de cette sortie, d’autant que cette initiative de la compagne de Ronnie, Wendy, est pour la bonne cause, pour la recherche contre le cancer.
Par ailleurs, les artistes qui reprennent ces titres, soit en les reproduisant fidèlement, soit en les mettant à leur sauce, comptent parmi ceux que je préfère, et toutes les périodes musicales de l’Elf sont mises à l’honneur :

Tout d’abord Rainbow, avec « Man Of The Silver Mountain », interprêté par Judas Priest, « Starstruck » , exécuté musicalement par Motörhead et accompagné en lead vocal par Biff Byford (Saxon), « The Temple Of The King » réapproprié par les Scorpions à tel point que l’on pourrait penser que c’est un de leurs titres, mais le summum de la reprise revient au Sieur Glenn Hugues (The Voices Of Rock !) et consorts sur « Catch The Rainbow » !
Poursuivons avec la période Black Sabbath du début des années 80, avec « Neon Knights », repris par Anthrax, s’ensuit « The Mob Rules » par Andrenaline Mob, « I » coverisé par Oni Logan (Lynch Mob) ainsi que Jimmy Bain (Rainbow, Dio).
Enfin, sa carrière solo, avec « The Last In Line » où Jack Black (Tenacious D) pose sa voix chaude, puis « Rainbow In The Dark » magnifiquement chanté par Corey Taylor (Stone Sour), « Straight Through The Heart » sublimement vocalisé par Lizzy Hale (Halestrom), puis « Egypt » (« The Chains Are On ») sobrement réapproprié par Doro, The Metal Queen, enfin le mythique « Holy Diver » hardcorisé par Howard Jones, qui était alors encore au sein de Killswitch Engage, sans omettre le Medley de Metallica façon Mercyful Fate qui réinterprète les morceaux à sa manière
Seules les périodes d’ »Elf » et de « Heaven And Hell » n’y sont malheureusement pas représentées, mis à part cela, c’est une très belle compilation en mémoire de ce chanteur hors-pair ! Rest In Peace, Ronnie James Dio ! (Nico)
(Extrait Newsletter # 21, juillet / août 2014)

Chronique CD: ADX « Ultimatum »

Ultimatum

Déjà deux ans se sont écoulés depuis « Immortel », qui n’avait pas fait l’unanimité… Mais voici la réapparition des franciliens avec de la dynamite, signifiant non seulement la reprise des affaires mais également un retour musical au début de leur aventure !
Pour preuve, le titre « Commando Suicide » annonce d’ouverture l’odeur de la poudre avec un refrain très facilement assimilable ! Le mid Tempo « Paracelse » est un classique gavé de breaks et d’interruptions de frappes dont seul Dog a le secret !

« Red Cap » est épique à souhait, « 1572 » plus thrashy, « Le dernier Carré » est plus martial et sombre, » La Caresse du Tyran » galopant, « Les Cœurs Eteints » révèle une voix toute en douceur et en nuances…
Enfin, le dénominateur commun à tous les titres, c’est le chant en français, comme cette nouvelle version de « King Of Pain » issu de « Weird Visions », qui date déjà de 1990! Voilà de quoi être chauvin, car les groupes chantant dans la langue de Molière ne sont pas légion ! (Nico)
(Extrait Newsletter # 21, juillet / août 2014)

Chronique CD: Black Label Society “Catacombs Of The Black Vatican”

bmack label society

Zakk Wylde sort un nouvel opus quatre ans après “Order Of The Black”. Son passage en tant que guitariste d’Ozzy l’a peut-être amené inconsciemment à créer des lignes de chant proches de celles du Prince de Ténèbres, et parfois même le timbre de la voix de Zakk ressemble à s’y méprendre à celle d’Osbourne !
Il en va de même pour la musique, qui se rapproche qui est de ci, de là très Sabbathienne, sauf sur la ballade « Believe Angel Of Mercy », ou encore sur l’acoustique « Damn The Flood », qui serait plus à la Bruce Springsteen !

Excellent travail également à la batterie de Chad Szeliga sur « Empty Promises » !
L’ensemble est de très bonne facture, et le colosse barbu dévoile une sensibilité qu’on ne lui connaissait pas, surtout en concert, en signant de grands passages emplis de feeling. Wylde a su se relever de sa période creuse des années 2000, sans doute en partie grâce à son sevrage de l’alcool.
Félicitations pour ce bel ouvrage, à la fois costaud et tendre! L’édition limitée comporte un livret contenant les textes des chansons et des photos, mais que du Guitar Hero : Aurait-il un ego démesuré ? (Nico)
(Extrait Newsletter # 21, juillet / août 2014)

Chronique CD: Conan «Blood Eagle »

conan-blood-eagle11

Carrément rien à voir avec le Conan le Barbare de Schwarzy, même s’il s’agit ici également de récits de champs de batailles, fort bien illustrés par la pochette ! Pour une fois, le chaland n’est pas trompé sur la marchandise!
Le logo présente quelques similitudes en revanche avec celui d’Entombed, mais musicalement les style en est très éloigné : Car ce trio anglais verse pour son second opus dans un Stoner lourdement plombé de Doom, atteignant même à certain moment même le Drone à la SunnO))), tant leur musique est hypnotique, et qui plonge l’auditeur quasiment en transe !

Leur musique est assez monolithique et pesante, sans être rébarbative, soutenue par un chant à la fois martial et crié, en filigrane, et éructé en duo par le guitariste Jon Davis et le bassiste Phil Coumbe.
Contrairement aux autres compositions du genre, la production est très claire, tout en conférant à l’ensemble une ambiance chargée à la chevrotine, grâce notamment à l’accordage très bas de la guitare, générant ainsi un son frisé !
Conseillé fortement aux amateurs du genre qui ont un faible pour cette musique oppressante, de même que leur premier effort « Horseback Battle Hammer », paru en 2010.
Bonne découverte, suis charmé ! (Nico)
(Extrait Newsletter # 21, juillet / août 2014)

Chronique CD: Ektormorf « Retribution »

ektomorf-Retribution

Certes ces Hongrois ne sont pas des leaders dans leur style musical, on pourrait plutôt les qualifiés de suiveurs, tant leur propos est proche de celui de Soulfly et de Machine Head. Soit, mais ce qu’ils font, ils le font fort bien, avec beaucoup de conviction et de rage, et ceci, depuis une douzaine d’album déjà, et cela sans pour autant verser dans le plagiat ! On retrouve également une touche de Nu Metal à la Slipknot et consorts, ainsi qu’un soupçon d’Emocore, de ci, de là !
Il y a ainsi des formations qui n’arrivent pas à se défaire de leurs influences majeures !
Le producteur danois Tue Madsen s’évertue à mettre le tout en valeur à merveille à chaque galette. Personne n’est contraint d’aimer tous les groupes et leur musique, il y en a pour tous les goûts , pour ma part je suis fan, et vous le recommande sans soucis . (Nico)
(Extrait Newsletter # 21, juillet / août 2014)

Chronique CD: Nashville Pussy “Up The Dosage”

nashvillepussydossagecd

Album après album, ces Rednecks texans nous abreuvent d’un Heavy Rock sauce barbecue aux multiples influences (Lynyrd Skynyrd, AC/DC, Motörhead, ZZ Top…), le tout saupoudré de Blues et de Country, agrémenté de banjo, dobro et autre mandoline !
L’inséparable paire d’as, Ruyter Suys et Blaine Cartwright, mariés dans la vraie vie, savent comment brasser leur breuvage spontanément, généreusement et non sans humour ! Simple, direct, et efficace, comme j’aime !

Pas étonnant que Philippe Leageat, rédac’ chef de Rock Hard France, en ait fait son album du mois en janvier dernier ! Seule ombre au tableau, l’espacement croissant entre chaque sortie de leurs albums studio : En effet « Get Some » date déjà de 2009 ! Autre particularité, la valse des bassistes, Bonnie Buitrago, 5ème à ce poste, est une groupie de longue date !
Eddie Spaghetti, leader de Supersuckers, avec qui les affinités musicales sont évidentes, signe trois titres. Les enregistrements sont quasi live, pour notre plus grande satisfaction ! Cette œuvre est en passe de devenir d’anthologie ! (Nico)
(Extrait Newsletter # 21, juillet / août 2014)